Lorenzo Ferrigno
Au service de l'art...


me

Biographie

Lorenzo Ferrigno est un artiste aux multiples facettes. C’est au théâtre qu’il débute en tant que comédien après un diplôme en poche à l’Université d’Aix-Marseille. Puis ce dirige vers la médiation culturelle où il se met au service des artistes, et devient peu à peu chargé de communication. N’oubliant pas sa passion pour l’art, il se dirige vers l’infographie, la photo et la vidéo. En parallèle, il se met à la peinture naturellement, d’abord comme un hobby, puis une volonté d’utilisé cet art comme véritable force d’expression artistique. Lorenzo Ferrigno est un homme d’image. En 2015, c’est vers le cinéma que l’artiste décide de se mettre derrière la caméra après l’apparition dans plusieurs courts métrages comme comédien. II réalise Un noir sous le soleil, une comédie satirique sur fond d’actualité sanglant. En 2017, Lorenzo s’entoure d’artistes au travers d’une émission radio le Club 106 pour la radio Chérie Fm. Ce boulimique de travail, cumuls divers projets artistes.


Le cinéma

En 2013, deux jeunes réalisateurs de 20 ans, Yanisse Mahmoudi et Nicolas Lugli lui proposent d’être au casting de leur 1er court métrage. Un retour aux sources au jeu d’acteur qu’il avait peu à peu délaisser. Le film « Sur un fil » a été déclencheur. Depuis il n’a cessé de cumuler les projets cinématographiques. Le menant même à la réalisation d’un long métrage, «Un noir sous le soleil». Une aventure de deux ans, où Lorenzo flirte avec de nombreux corps de métiers : scénariste, monteur, acteur et producteur. Depuis il a fondé Trinaprod une société qui produit des courts métrages et bien plus. D’autres projets ont vu le jour comme le film Le passager de Yanisse Mahmoudi. Il a réalisé plusieurs clips vidéos pour des artistes (en France et en Italie). Il prépare un deuxième long métrage comme réalisateur et sera à l'affiche du prochain film de Yanisse Mahmoudi.

La peinture

Passionné de peinture depuis sa toute jeune enfance, Lorenzo Ferrigno donne à cette art un place importante de son expression. Dans son esthétisme picturale, il cherche à transposer ce qu’il accompli avec une palette graphique vers une toile avec de vraies couleurs et des pinceaux. Un retour au geste, à la matière, à la technique comme un retour aux sources vers un monde réel. Son travail s’inspire du temps qui passe. Il utilise des éléments du passé, comme des coupures de journaux qu’il transfère sur la toile. Il use le pochoir comme véritable illustration et fait référence au monde de l’art. Il cerne, il efface, il rajoute, textes et illustrations. Par une combinaison colorée, il appose des ronds comme chaque minute d’un temps à ne pas perdre. « Chaque œuvre est une ode à la quête du temps, chaque rond s’imbrique leur à l’autre comme les grains de sable d’un sablier. On a toujours le temps de faire. Et faire c’est avoir le temps… »

Il ajoute une lumière à ses tableaux, à la fois décoratif, elle devient peu à peu contemplatif. Au fil du temps quand la nuit tombe l’image disparaît comme éclipsé, comme un souvenir lointain.

La radio

En 2017, la radio Chérie Fm étang de Berre, lui confie une émission. Le Club 106 est diffusé tous les quinze jours le vendredi à 20h. Ce moment fort, donne l’occasion à Lorenzo Ferrigno d’inviter de nombreux artistes. Sous formes d’interviews, comme une discussion spontanée, il partage un moment fort avec ses hôtes autour de leur parcours et de leur actualité.

La communication

Lorenzo Ferrigno fonde Trinaprod, qui se veut être à la fois une société de production et une agence de communication. Outre les productions de films, Trinaprod propose un suivi de communication d’un artiste. Lorenzo y met à disposition tout son savoir-faire. Comme la réalisation de nombreuses pochettes de disque.